mercredi 26 septembre 2018

Les prénoms épicènes d’Amélie Nothomb


Éditions Albin Michel – parution en 2018.

Le dernier roman d'Amélie Nothomb nous entraîne dans l’histoire de Claude et Dominique, deux personnes qui portent des prénoms épicènes, c’est-à-dire à la fois masculin et féminin. Je ne vous dis pas qui est l’homme et qui est la femme ;-)
Et c’est tout naturellement que ce couple appelle leur fille Epicène ! Normal, n’est-ce pas ? Tout le monde aurait fait la même chose, non ?!? Bon, après, nous sommes dans un roman d’Amélie Nothomb, et tout un chacun sait qu’avec Amélie Nothomb rien n’est simple.
Donc d’un premier point du vue, on a un homme et une femme qui s’aiment et qui ont un enfant avec un prénom certes étrange, mais qui forme une famille semble toute à fait normale. Mais comme je vous l’ai dit rien n’est jamais simple avec Amélie Nothomb. Claude n’a pas rencontré Dominique par hasard. Il a un objectif bien précis en tête (ah bah zut du coup vous savez qui est l’homme et qui est la femme ^^). Et cet objectif, voire cette vengeance, va avoir de fâcheuses conséquences sur la vie de Dominique et Épicène.
La rentrée littéraire rime avec un nouveau roman d’Amélie Nothomb. Pour l’auteure, l’amour n’est pas un long fleuve tranquille surtout quand la manipulation s’invite dans le jeu amoureux. Un roman court mais qui va droit au but. On y découvre aussi une relation père / fille épineuse.

vendredi 14 septembre 2018

Une fille comme elle de Marc Levy


Marc Levy - Une fille comme elle.


 Robert Laffont - 2018

Le dernier roman de Marc Levy se déroule dans un immeuble, à New York.
Dans cet immeuble, on découvre en premier le personnage de Chloé. C'est elle "la fille comme elle". On comprend rapidement, grâce au journal intime qu’elle tient, que la jeune femme a eu un accident grave, et qu’elle a perdu ses jambes. Elle vit désormais au 8ème étage de l’immeuble avec son père. Pour accéder à son appartement, elle peut compter sur Deepak et M.Rivera, les deux derniers liftiers à faire fonctionner le mécanisme du vieil ascenseur de cet immeuble aux airs haussmannien. D’autres personnages hauts en couleur et truculents habitent cet immeuble. Un immeuble calme, bien entretenu avec des voisins bien sous tout rapport...Mouais, pas vraiment, il faut se méfier de l'eau qui dort. Et il va s'en passer des choses dans cet immeuble : accident, amour, complot, vol ! Bref de quoi faire un roman :-)
En parallèle à ces histoires dans l'immeuble, on fait la connaissance de Sanji
le neveu de Deepak, qui débarque fraichement d’Inde pour retrouver son pote Sam pour affaire, et Lali, la femme de Deepak. Ils forment à eux deux, un couple qui vaut le détour d’être connu.Et tous les 2 ont aussi leur rôle à jouer dans l'immeuble ..
Mais chuuuut ! Je ne vous en dirais pas plus ! Le dernier roman de Marc Levy se savoure jusqu'à la dernière page ! 
Une comédie romantique à découvrir !

mardi 11 septembre 2018

Les vieux fourneaux : le film


Afficher l’image source

Les Vieux Fourneaux est une adaptation de la bande dessinée de Wilfrid Lupano. On retrouve dans la peau des trois affreux Pierre Richard, Roland Giraud et Eddy Mitchell.
C'est l'histoire d'Antoine (Roland Giraud) qui vient de perdre sa femme, Lucette, qui était sa promise, son âme sœur. Pour le soutenir dans son chagrin et son deuil, il peut compter sur ses deux amis d'enfance, Pierrot et Mimile. En rangeant les affaires de Lucette, Antoine va faire une découverte bouleversante...il part alors précipitamment pour la Toscane, avec à ses trousses ses deux amis et sa petite-fille bien décidés à ne pas le laisser seule !
Ce film est topissime ! Je n'ai pas lu les bandes dessinées mais je vais m'empresser de les emprunter pour les découvrir ! :-)
C'est une super comédie mais pas que. Ça nous apprend que les bêtises des enfants peuvent avoir des conséquences sur les vies d'adultes. C'est aussi un film
sur la vieillesse, le deuil de celui ou celle qui reste.
Mais c'est aussi le retour à l'insouciance, le temps des blagues potaches car finalement la vie est courte et si on en profite pas quand on est vieux, et encore en bonne santé, on en profitera jamais ;-)
Bref les vieux fourneaux on va les détester autant que les aimé...ils vont nous faire rire autant qu'ils vont nous émouvoir. Et c'est pour ça qu'il faut aller voir ces trois zigotos interprétés avec brio par trois grands seniors :-)